Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
photos SPORT dans tous les état

photos SPORT dans tous les état

Menu
#Metz Handball ne tombe pas dans le piège de la Team Esbjerg

#Metz Handball ne tombe pas dans le piège de la Team Esbjerg

Pour leur dernier match sous le maillot jaune et bleu avant une trêve internationale et un Euro incertain, les Dragonnes se sont rendues sur les terres de la Team Esbjerg pour un match de Champions League sous haute tension.

Parties de Metz en fin de semaine, les Dragonnes ont connu un voyage sans encombre, une base primordiale pour affronter une équipe qui ne manque jamais de ressources comme en témoignent les trois rencontres disputées à ce jour, toutes en 2020 : un match nul 31-31 à Metz le 09 Février, une victoire des Danoises 30-29 à Esbjerg le 08 Mars et concernant cette saison une victoire au forceps des Messines aux Arènes le 24 Octobre.
Pour cette dernière rencontre, les Dragonnes s’étaient montrées fébriles en début de deuxième mi-temps et avaient dû puiser dans leurs réserves, tandis que le stratège Emmanuel Mayonnade avait su redonner du sens au jeu lors des temps morts. Mais aujourd’hui, alors que les deux équipes bénéficient d’un classement en Champions League bien inférieur aux attentes, c’est d’une forte résistance des filles de Jesper Jensen qu’il faut se méfier puisque les Danoises ont à cœur de ne pas sombrer dans une compétition qui ne pardonne rien.

Une première mi-temps en demi teinte

C’est avec un sept de départ remanié que les Messines entament le jeu : Sako – L. Kanor – Micijevic – Stanko – Perederiy – Burgaard – Bont
Mais le fait le plus important et le plus déstabilisant ce début de match : il y a du public et des tambours en tribune, quelque chose que l’on a quasiment jamais vu cette saison en Champions League.

Le premier but est inscrit par Sonja Frey, les messines ne parviennent pas à répondre et Mette Tranborg double la mise. Malgré tout, les messines recollent au score peu de temps plus tard avec un tir puissant de la locale Louise Burgaard. Le jeu est relativement rapide et comme nous l’attendions, particulièrement accroché. Après 8 minutes de jeu les deux équipes sont dos à dos avec 5 but chacune, les Françaises peuvent prendre les devants grâce à un arrêt de Sako suivi d’un 7m décroché par Perederiy mais Marie Hélène Sajka ne trouve que le poteau.
A la 11ème minute, Hatadou Sako arrête un 7m Danois avec son visage et prend quelques secondes pour se remettre du choc, dans la foulée Camila Micijevic donne l’avantage pour la première fois aux siennes 6 – 7. Esbjerg ne parvient pas à répondre et Debbie Bont double l’avance en contre attaque. Manon Houette, de retour de blessure, fait son entrée pour un jet de 7m qu’elle convertit avant de laisser exploser sa joie.